lundi 13 avril 2009

Justice : séance de rappel

Lorsque les droits d'une personne ont été violés, il est un principe appelé Justice qui veut que le ou les responsables de cette violation soient sanctionnés. C'est une définition qui fait d'un terme comme "justice sociale" un non sens... Dans une conception où l'état n'aurait pas le monopole d'action au nom de cette Justice à travers la légalité, il est alors légitime que l'offensé se fasse justice lui-même.

J'en voit déjà quelques uns qui sont choqués : "Allons mes braves c'est l'histoire de la révolution française ! Je supposes que ceux qui sont si attachés au pouvoir de l'état sont également des patriotes qui ne sauraient renier leur passé glorieux"...

Toujours est-il que je ne souhaites pas m'arrêter à cette considération puisque je voudrais parler de terrorisme :

  • Bien que tristement sanglant l'actualité des mouvements nationalisates en Irlande du Nord m'a fait tiquer sur un point intéressant : ces gens là n'attaquent pas les civils, du moins dans les événements d'actualité récente. Par civils j'entends des personnes vivants sans prendre partie et agir contre leur volonté, ce qui exclu de cette définition les fonctionnaires ou les élus. Ce genre de constat peut sembler mal venu puisqu'il n'est pas toujours vrai, néanmoins je ne peux m'empêcher de le mettre en relief par rapport aux victimes du Hamas, majoritairement des civils.
  • En Espagne cette fois, un civil a été touché, ... il s'est vengé ! Le Figaro prend l'info avec des pincettes, personnellement ça fait du bien de voir des gens qui pètent un câble de temps en temps. L'événement et la vague de sympathie qu'il a soulevé me semble positifs. Une application pure de la loi du Talion, un symbole fort dans une région où s'élever contre l'organisation marxiste qu'est l'ETA signifie risquer sa vie.
C'est marrant l'étranger, mais parlons également de la France où un fait divers plus récent me donne des remontées gastriques : une agression dans un bus filmée et diffusée sur le net. Qu'un mec se fasse agresser avec violence pour avoir refuser de céder sa propriété, c'est pas vraiment l'objet du problème, c'est pas grave, c'est la réalité en France. Non ce qui choque c'est que ce soit filmé, d'ailleurs très vite on prend des mesures radicales contre le policier qui a trahi la nation. Vous vous rendez compte ? Il a osé montré ce qu'était la réalité des problèmes de délinquances en France, la réalité de son métier (je veux dire quand il met pas des PV)...

Évidemment c'est repris par des groupes d'extrêmes droites, c'est un peu leur jeu de faire remarquer que Sarkozy n'a rien foutu sur ce qui était un de ses chevaux de bataille. Je suis un peu content pour eux que cette vidéo soit sortie parce que contrairement à F.O., ils ne peuvent pas faire leurs petites vidéos de propagande sans être sous le coup d'une attaque du MRAP...

Moi ce qui me choque, c'est la hargne et l'efficacité dont a fait preuve le police pour enfermer la brebis galeuse, ce qui me choque c'est que lorsque que j'entend des politiques prononcer le mot "inacceptable", j'ai peur qu'ils ne parlent pas de l'agression en elle-même. Qu'elle est cette omerta ? Il ne faut parler de délinquance que lorsqu'une loi liberticide traine dans les placards ? Ou alors lorsque l'on a un nouveau projet de dépense d'argent publique au nom de l'insertion des délinquants ? De manière caricaturale, s'il faut choisir entre leur réinsertion et leur mort, je prend le moins cher...


2 commentaires:

Related Posts with Thumbnails