vendredi 21 mars 2008

Comprendre la finance : les actions

Cette article fait partie de la série "comprendre la finance" composée de quatres articles:


C'est un constat fort, le capitalisme est très mal vue entre autre pour les opportunités en terme de finance qu'il propose. J'entends souvent dire que la finance c'est mal ou malsain car elle crée de l'argent à partir du vent. Ce qui est aussi souvent critiqué c'est la spéculation : acheter pour seulement espérer vendre plus tard et plus cher.

Les gens qui gagnent (ou perdent) de l'argent en bourse ne sont rien d'autre que des marchands de biens un peu particuliers : les produits financiers (la spéculation immobilière est aussi très développée en France). Cet article le premier d'une série a pour but de clarifier la bourse et la finance.

Mieux comprendre, pour ne plus critiquer par simple crainte de l'inconnu.

Le plus simple des produits financiers est l'action.

Le capital social d'une entreprise est l'argent mis par les différents actionnaires pour faire démarrer ou tourner l'entreprise. Il n'est pas fixe et peut être amener entre autre à évoluer à travers des augmentation de capital par exemple.

Une action n'est rien d'autre qu'une part du capital social d'une société. Elle donne :
  • Une voie au conseil d'administration, c'est-à-dire l'organe nommant le PDG de l'entreprise. Attention ce n'est pas le conseil d'administration qui gère l'entreprise au jour le jour mais bien le PDG.
  • Le droit de percevoir en fin d'exercice le dividende, une partie des bénéfices (proportionnel aux nombres d'actions possédées). Cette somme d'argent est la raison qui va pousser à investir, l'objectif d'un investisseur est de gagner de l'argent en prenant un risque à travers la société. Le versement d'un dividende n'est jamais garanti puisqu'il dépend de la présence de bénéfice et de la décision des gestionnaires de procéder à un versement.

On confond généralement mais c'est une erreur la valeur nominal et le cours d'une action.

La valeur nominale correspond à la partie du capital social à laquelle elle correspond. C'est à dire que si une entreprise à un capitale de 100 000 € auxquels correspondent 10 000 actions (parts), alors chaque action aura une valeur nominal de 10 €.

Le cours d'une action est la dernière valeur à laquelle une action a été échangée.

La prochaine fois : comment sont régis les échanges en bourse ? Qu'est-ce que la liquidité ? Qu'est-ce que le carnet d'ordre ?


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts with Thumbnails