dimanche 10 juin 2007

Création d'information : codage en binaire

Encore une fois, après les éléctions on nous bassine avec les résultats pour y voir à travers des chiffres simples des conséquences complexes. 40% d'abstention due au fatalisme, des résultats marquent d'un plebscite... les conneries fusent.

Un résultat d'une élection à deux options est binaire : il favorise un partis ou l'autre, avec le facteur abstention ou non, on pourra distingué quatre issues. Grâce à nos politiques, nos médias et surtout leur envie de parler pour ne rien dire, nous développent à partir de cela un vent impressionant.

Comment exprimer des nombres infinis avec seulement des états binaires que nous appellerons 0 ou 1.

Dans l'évidence que il nous faut un code, par exemple on pourra compter tout simplement en 0, par exemple 000 codera 3.

Notre choix de code n'est pas optimisé : en effet les 1 que l'on pourrait utiliser sont ici inutiles. L'idée est de coder le maximum de valeurs différente avec le minimum de bits (éléments de valeur 0 ou 1).

Ainsi la norme utilisé de nos jours pour coder un nombre entier positif, par exemple 5 est de divisé celui ci par deux jusqu'à obtenir un reste de 1 et un quotient de 0. On prend ensuite le reste dans l'ordre inverse de leur apparition.

Traduction via un exemple : 5.

5 : 2 = 2, reste 1
2 : 2 = 1, reste 0
1 : 2 = 1, reste 1

On relie les restes de bas en haut, 5 donnera donc 101. Autre exemple le 11 :

11 : 2 = 5, reste 1
5 : 2 = 2, reste 1
2 : 2 = 1, reste 0
1 : 2 = 1, reste 1

On relie les restes de bas en haut, 11 donnera donc 1011.

Le 9 donnera 1001, le 4 donnera 100.

C'est la première chose que l'on apprend en général en informatique. C'est la base du codage de l'information en machine.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails