dimanche 9 novembre 2008

James Bond - Quantum of Solace

James Bond : concept cinématographique ayant survécu depuis bientôt 50 ans.

Je n'ai pas été déçu d'aller voir Quantum of Solace; n'oubliez pas de regarder Casino Royale avant de vous y rendre. C'est à ma connaissance le premier James Bond où les deux histoires sont si fortement corrélées. Néanmoins ce n'est pas le seul fait nouveau.

J'ai particulièrement accroché sur le début du film :

  • La musique du générique, interprétée Jack White et Alicia Keys, donne un métissage des genres assez agréable ;
  • Le générique est vraiment dans la ligné des James Bond, avec un look un peu retro que j'ai vraiment trouvé sympa ;
  • La première scène du film ouvre sur une nouvelle conception du film d'action : pas de sang, pas d'explosion atomique mais un sentiment prenant de réalisme qui ne fait que plus vous envoûter.
J'aimerais presque dire que l'arrivée de Craig fait aussi l'avénement d'un nouveau James Bond.

On reste dans un film d'action, mais j'ai particulièrement apprécié ce sentiment de vengeance froide qui éloigne du cliché niaiseu qu'on ressent dans pas mal de productions américaines autour du devoir et de la suprématie de l'état pour faire Justice. Un point également pour le côté réaliste d'un James Bond qui a laissé tombé Q pour utiliser du matériel un poil plus commun. Je m'arrête dans mon compte, je vous invite juste à faire la liaison Sienne-Londres-Haïti-Bolivie-Russie en 1h35 (oui c'est malheureusement trop court).


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts with Thumbnails