mercredi 10 novembre 2010

Typologie des états

On discute, on discute, on arrive rarement à se convaincre, il faut le reconnaître, alors que, c'est bien souvent notre voeux le plus cher. Cependant on arrive à faire émerger les points de discordance, souvent des points de fondement de la pensée, parmi ceux-là le rôle de l'état. Je pense que l'on peut, dans cette idée, identifier ainsi trois notions différentes l'état.

L'état socialiste ou l'état coupeur de tête

C'est partisan comme intitulé, j'aurais pu dire l'état juste, car c'est ainsi que ses partisans l'auraient décrit, mais je ne vois pas de justice à faire les pauvres riches et les riches pauvres. Il est normal que celui qui gagne plus par son travail possède plus, il est également normal que celui-ci puisse céder ce que bon lui semble de sa richesse à qui bon lui semble et potentiellement uniquement ses enfants au moment de l'héritage.

L'état coupeur de tête est l'état qui coupe ce qui dépasse en espérant rendre ainsi la différence moins douloureuse, la jalousie moins forte. C'est l'état des gens qui vous affirment que l'on peut difficilement laisser quelqu'un mourir dans la rue, et qui, par extension vous affirment que l'on ne peut laisser quelqu'un sans la télé dans son HLM.

Cet état est fondamentalement une entité donatrice, une grande mafia du coeur.

L'état nationaliste ou "ein Volk, ein Reich, ein Führer"

Cet état est dans le discours de beaucoup de personnes qui se sentent de droite. Dans le champs lexical de l'état nationaliste, on retrouve des notions obscures qui ont de tous temps justifiées que l'état agissent contre ceux qui le légitiment, quelques exemples : "image de la France", "raison d'état", "intérêt général", ...

Cet état est celui de la monarchie, il a ses serfs qui servent un roi, un leader, un but à l'échelle nationale, ce but c'est un intérêt flou mais absolu de la nation. C'est le premier des reproches que je fais au gaullisme, cette éloge de Napoléon, c'est le mépris de l'humain.

Cet état est fondamentalement un grand organisateur des masses pour mieux garantir sa grandeur, un Leviathan auto suffisant ayant pour seul but de se donner des moyens.

L'état libéral ou l'état Mc Donald

Cet état est une entreprise de prestation de service, l'état est vu comme un offreur de service de la part duquel il est légitime d'attendre un retour en échange de la participation qu'on lui concède.

L'état n'existe que pour servir à l'échelle individuelle chacun des intérêts qui le forme, c'est une grand association d'intérêts qui va intervenir sur des secteurs délimités qui varieront selon les supporters :

  • Défense ;
  • Justice ;
  • Education ;
  • Santé.

C'est un état limité qui se positionne dans cette maxime d'Einstein : "l'état est notre serviteur et nous n'avons pas à en être esclave".


3 commentaires:

  1. Il t'en manque (au moins) un. Si j'ai le courage, je fais un billet là-dessus bientôt.

    RépondreSupprimer
  2. Tu me donneras le lien que je puisse enrichir celà

    RépondreSupprimer

Related Posts with Thumbnails